Né en 1965, Christian Schmitt fait de son existence professionnelle, une vie de découvertes, de recherches et de partages.
 

Après un Premier Prix de hautbois et le Diplôme Supérieur d’Etudes Musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon (classe de Jean-Christophe Gayot), il se rend à la Musikhochschule de Karlsruhe (classe de Thomas Indermühle), où il se voit décerner le Diplôme Supérieur de Soliste (Künstlerische Abschlussprüfung ). Il se perfectionne ensuite auprès de Maurice Bourgue et Heinz Holliger.

 

Tout d’abord soliste de l’Orchestre Symphonique de Bretagne en 1986 puis de Mulhouse-Opéra du Rhin en 1987, il occupe la place de hautbois-solo de l’Orchestre Symphonique de Bâle de 1992 à 2012. Il reçoit, en 1992 le Premier Prix de la Fondation Européenne pour la Culture à Freiburg. Invité par de nombreux orchestres (Orchestre Symphonique de la Suisse Romande, Orchestre de la Tonhalle de Zürich, Orchestre National de France, Orchestre Symphonique de la Südwestfunk de Baden-Baden, Orchestre National de Russie, Orchestres de chambre de Bâle et Zürich, Festival Strings Lucerne, Orchestre National de Lyon, Orchestre National de l’Opéra de Lyon...) il parcourt tout le répertoire symphonique et lyrique. Il joue aussi en soliste sous la baguette prestigieuse de Nello Santi, Armin Jordan, Marcello Viotti, Heinz Holliger, Walter Weller…
 
Chambriste, il participe à de nombreux festivals ( Montreux, Gstaad, Saint Moritz, Martigny-Champey, Prades …) et est membre actif du Schweitzer Bläserquintett. Il réalise deux enregistrements CD avec le pianiste Josef Nykiel et la collaboration de la Radio Suisse-Allemande DRS II. L’un « Hautbois Français » panorama de la musique française pour le hautbois au XXème siècle. L’autre « Un Tour d’Europe des Salons Musicaux » est consacré au répertoire romantique pour le hautbois du XIXème siècle.
 

Attentif à la création musicale et participant au développement de son instrument par la recherche et l’expérimentation, il crée en 2005 « Dialogues », du compositeur français Vincent Paulet, commande du Festival des Forêts de Compiègne. En 2006, il crée au grand auditorium de la Maison de Radio-France une commande de l’INA-GRM, « Spatio intermisso (temporis) » du compositeur italien Jacopo Baboni Schilingi, pour Christian Schmitt (hautbois) et live computer puis en 2007 « Shore » écrit pour lui par le compositeur allemand Hans Tutschku, pour le Festival de musique électro-acoustique d’Arc et Senans. En juillet 2009 il crée au Town Hall de Birmingham la « Sonate pour hautbois et piano » écrite à son intention par le compositeur français Laurent Riou. C’est avec ce même compositeur qu’il réalise la transcription pour hautbois et piano du « Tombeau de Couperin » de Maurice Ravel, édité chez Egge Verlag (Koblenz am Rhein).

 

Il forme actuellement un duo avec la pianiste Alessandra Gentile avec laquelle il présente le large répertoire du hautbois.

 

Chaque année il est invité pour des master-classes par des Conservatoires en France et en Europe, et par des universités d’Amérique du Nord et d’Asie du Sud-Est.
 

Actuellement, il enseigne à l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg (Haute École des Arts du Rhin) et, depuis 2008, est Professeur à la Staatliche Musikhochschule de Stuttgart, succédant ainsi au Prof. Ingo Goritski.

 

Membres de nombreux jurys de concours internationaux, il est invité notamment au prestigieux Concours International de Musique de l’ARD à Munich.